Le réseau ultra large bande

 

Post Technologies déploie depuis plusieurs années un réseau à fibres optiques. Dans une première phase, les Centraux de Télécommunications (CT) ont été connectés entre eux. Dans un second temps, la fibre optique a avancé de plus en plus près vers les habitants, jusqu'aux répartiteurs secondaires dans les différentes localités du pays. Depuis 2006, Post Technologies a installé des armoires de rue en grand nombre, avec des équipements de transmission déportés (Outdoor-DSLAM) et alimentés par des fibres optiques. La longueur du réseau cuivre entre le client et les équipements de transmission a ainsi été fortement réduite. Aujourd'hui, la plupart des ménages sont raccordés sur des équipements VDSL2 à une distance inférieure à 1200m.

La troisième et ultime phase correspond à l'avancement de la fibre jusqu'à l'intérieur des habitations, le « Fibre to the Home » (FTTH). Le projet ambitieux du FTTH a été entamé en 1997. Lors de toutes les modernisations et extensions du réseau des câbles dits « hybrides », qui contiennent des fibres optiques (FO) en plus des conducteurs cuivre (Cu), ont été mis en place. Au début, seules les paires Cu ont été utilisées et les fibres optiques sont restées en attente d'une activation future. Depuis fin 2008, des splitters passifs ont été installés dans les répartiteurs hybrides. Cette démarche permet de connecter les fibres optiques dans une structure point-à-multipoint jusqu'aux Centraux de Télécommunication (CT) sur un répartiteur optique.

Depuis 2010, le déploiement du réseau FTTH se fait en structure point-à-point (P2P) à grande échelle. Le but est d'atteindre les objectifs de la Stratégie nationale pour les réseaux à « ultra-haut » débit. Le réseau FTTH point à point est un réseau multi-fibres avec « Open Access ».

Les ménages sont raccordés avec deux fibres optiques point-à-point sur un répartiteur optique situé dans des concentrateurs appelés Point of Presence (POP). Post Technologies est en train de construire de nouveaux POP partout dans tout le pays.

 

Réseau optique professionnel

Les bâtiments professionnels sont raccordés sur le réseau optique professionnel « Fibre to the Office » (FTTO), vers un ou plusieurs Centres de Télécommunication (CT). Ils peuvent donc profiter de services de télécommunications basés sur l'infrastructure fibre dédiée aux besoins professionnels.

Les bâtiments professionnels sont souvent raccordés par des itinéraires dédoublés, avec un accès par fibre optique en boucle vers au moins deux CT différents. L'accès aux services de télécommunications des entreprises est ainsi sécurisé.

Le réseau fixe: En termes de débits

Aujourd‘hui, plus de 99% des ménages Luxembourgeois sont raccordés au réseau large bande de POST Technologies. Environ 96% des ménages ont accès au réseau ultra-large bande de POST Technologies (≥30Mbit/s).

Environ 96% des ménages ont même accès à des services ultra-haut-débit jusqu'à 100Mbit/s. Plus de 56% des ménages sont raccordés au réseau à fibres optiques de POST Technologies et profitent déjà aujourd'hui d'un accès à des services ultra-haut-débit jusqu'à 1Gbit/s.

Le but est de raccorder plus de 60% des ménages par fibres optiques d'ici 2017.

Le réseau fixe: En termes de longueurs des câbles déployés

Le réseau cuivre traditionnel de POST Technologies est un réseau à couverture nationale composé de plus de 8.000 km de câbles cuivre avec plus de 1.700.000 km de paires en cuivres.

Le réseau hybride repose sur plus 4.600 km de câbles hybrides avec plus de 95.000 km de paires en cuivre et plus de 85.000 km de fibres optiques. Le réseau hybride a été déployé dans la sous-boucle locale lors des extensions et modernisations de ce réseau.

Actuellement, le réseau à fibres optiques est en forte extension. Plus de 15.000 km de câbles à fibres optiques avec plus de 970.000 km de fibres optiques ont déjà été déployés. En posant les fibres de ces câbles l'une après l'autre le long de l'équateur, on arriverait à encercler la terre plus que 24 fois!